Comparatif Meilleure Platine Dj

Il vous faut choisir une platine DJ mais vous n’avez aucune idée de l’appareil vers lequel vous devez vous tourner ? Voici un guide d’achat complet pour vous aider.

Le Disc Jockey, ou DJ si vous préférez, se révèle être un animateur jouant de la musique visant un public spécifique. En soirées et/ou en studio d’enregistrement, il s’agit d’un spécialiste de l’art du mixage d’ondes sonores. Ce dernier se sert surtout d’une table de mixage ainsi que d’un tourne-disque qu’on nomme de nos jours dans le langage musical une platine DJ.

COMPARATIF MEILLEURE PLATINE DJ

La platine DJ est un appareil de choix dans la collection du DJ. La plupart du temps positionnée, à sa droite durant des soirées qu’il anime, sa main ne la quitte que de courts moments. Ainsi, cet équipement a une réelle importance dans la diffusion de la musique. Ainsi, on se demande quelle est l’utilité d’une platine DJ ?

Petite sœur des platines vinyles, les platines DJ ont un net point fort au niveau facilité d’usage ainsi que mobilité. Elles proposent également l’avantage de possibilité en ce qui concerne la modification du son (effet, sampling etc.) Munies de Jog-Wheels (plateau tournant) qui offrent la possibilité de recréer l’effet des platines vinyle tant pour le scratch que par rapport à la recherche de morceaux.

Dans le but d’attirer un grand public, les dernières platines DJ se caractérisent par un superbe design ainsi que des fonctions originales. Ils peuvent être de différentes sortes. Ces dernières années, les ventes de ce petit appareil ont d’ailleurs grandement augmentés. D’ailleurs, le phénomène ne fait qu’amplifier. C’est pourquoi une nouvelle génération de platines DJ voit le jour avec notamment un look inédit, des fonctionnalités uniques et des performances sans failles.

Présents dans une multitude d’endroits (magasins ou web), beaucoup de produits existent sur le marché. Ainsi, il est essentiel de pouvoir les différencier et en trouver les avantages qui conviendront le plus à votre besoin et à votre futur usage. Via cet article, il est possible de retrouver un guide d’achat ainsi qu’une sélection de produits qui vous permettra de parfaitement choisir sa sauteuse et d’éviter d’acquérir un appareil ne correspondant pas à vos désirs et à vos besoins.

Sommaire

Notre Sélection des Meilleures Platines DJ

Platine Dj Pioneer XDJ RX

Platine Dj Pioneer XDJ RX

En Bref : Le Pioneer XDJ-RX est un appareil performant. En effet, il permet de traiter votre musique de diverses façons : directement depuis l’ordinateur avec Rekordbox ainsi qu’un câble ethernet ou encore grâce à des périphériques de stockage USB (clés/disques durs) avec des morceaux analysés ou non via Rekordbox (l’analyse est vivement conseillée pour bénéficier de toutes les fonctionnalités).

En outre, cette platine DJ possède un grand écran couleur LCD 7 pouces dévoilant simultanément les informations des deux lecteurs, dont les Waveforms, la position de lecture, les BPM, sans oublier les grilles rythmiques. Il propose également la possibilité de naviguer rapidement dans les morceaux, avec un accès facile aux pochettes et renseignements de points Hot Cue pour la totalité des morceaux. Autre avantage : la présence de deux slots USB permettant de profiter d’une transition sans aucun souci entre deux DJs.

Caractéristiques :

  • Fichiers compatibles MP3 AAC WAV AIFF
  • Systèmes compatibles USB
  • 2 canaux
  • Fréquence d’échantillonnage de 44.1 kHz
  • Fonctionnalités de quantisation, synchronisation au tempo, Slip Mode
  • 4 pads tactiles par canal
  • 8 Beat FX : delay, écho, spiral, réverbe, flanger, pitch, roll ainsi que trans
  • Propulsée via l’appli rebordbox
  • Carte son USB
  • Deux entrées micro sur XLR et jack 6.35mm
  • Deux sorties Master sur XLR et RCA
  • Sortie Booth sur jack
  • Port L’AN
  • Résolution audio : 24 bits / 44.1 kHz
  • Dimensions de 782.2 x 411.9 x 104.2mm
  • Poids de 8 kg

Afficher les points négatifs et positifs !

Points forts :

  • Platine légère et peu encombrante
  • Jogs plus petits que des CDJs mais aussi précis
  • Presque tout y est si on compare à une régie nexus
  • Excellent rapport qualité-prix
  • Fiabilité et pas besoin de PC

Points faibles

  • Pas 1/2 voies
  • Écran qui rame un peu lorsqu’on zoom trop sur les waveforms
  • Si ce dernier tombe en panne, on perd deux platines et la table.

Platine Dj Gemini MDJ-500

Platine Dj Gemini MDJ-500

En Bref : Vous êtes DJ novice et vous recherchez un lecteur multimédia à petit tarif pour apprendre à mixer ? Dans ce cas, sachez que l’appareil Gemini MDJ-500 ne pourra que vous intéresser ! Il s’agit d’un modèle compact ne nécessitant pas de logiciel additionnel. Si vous en avez besoin, il est possible de l’utiliser avec le mode MIDI. Sinon, il est possible de charger des musiques grâce à la connexion USB afin de l’utiliser de manière autonome.

Grâce au Slip Mode, vous pourrez utiliser ce produit facilement pour scratcher ou mettre des hot cues sans dégrader la qualité votre mix. En outre, il faut savoir que le fader de pitch 100 mm possède une portée allant de 4% à 100 %, ce qui permet une précision pour caler vos mixs. Équipement compact et puissant, cet outil possède un écran de couleur grande, dynamique 4.3” qui est un des atouts majeurs de ce produit. L’interface est en tout cas réellement intuitive et efficace. Mixant beaucoup fonctionnalités, tactiles ou non, le Gemini MDJ-500 est la passerelle idéale en DJing moderne.

Caractéristiques :

  • Appareil puissant
  • Doté d’un écran de couleur grande, dynamique, 4.3”
  • Affichage de texte
  • Interface intuitive
  • Table de mixage MIX800
  • 5” haute résolution écran tactile plat pour plus de performances
  • Différents modes de plateau disponibles, y compris : Lecture inversée, vinyle et cue STUTTER
  • Manuel et BPM auto-bouclage
  • 4 hot Cues par piste permettant d’accéder à cet échantillon ou drop avec facilité et précision
  • 100mm atténuateur avec gammes de hauteur réglable
  • Platines USB multimédia
  • jogwheel 5″ à haute résolution
  • Fader de pitch 100 mm et slip

Afficher les points négatifs et positifs !

Points forts :

  • Écran grand et qualitatif
  • Peut se régler facilement dans les paramètres et grande précision
  • Concernant les fonctions de base du mix, tout est fonctionnel et intuitif
  • Excellent rapport qualité-prix

Points faibles

  • Légère latence par rapport à la réactivité du produit
  • Boutons faisant légèrement “cheap”
  • Boutons très durs

Platine Dj Pioneer CDJ-900NXS

Platine Dj Pioneer CDJ-900NXS

En Bref : La platine DJ CDJ-900NXS est un équipement qui reprend tout ce qui a fait le succès de son prédécesseur, le CDJ-900, et y met diverses nouvelles technologies. Parmi elles, on peut notamment signaler un écran LCD couleur, les fonctions Beat Divide, Beat Sync 4 pistes ainsi que la possibilité de faire des sets depuis un smartphone.

En outre, le CDJ-900NXS est doté d’un écran haute résolution, offrant la possibilité aux DJ de profiter d’un aperçu rapide et instantané de l’affichage Wave et du Wave Zoom, et leur permettant de visualiser et modifier les grilles rythmiques de rekordbox. Muni d’un grand écran LCD couleur, cet appareil dévoile tous les détails des morceaux dont vous avez besoin, dont Wave Zoom, Beat Countdown, Phase Meter, l’indicateur de tonalité et bien d’autres. Entièrement compatible avec le logiciel de gestion musicale rekordbox™ donnant la possibilité d’aider pour ce qui est de la gestion de votre musique, il est possible de préparer vos morceaux et de faire de magnifiques sets. Au même titre que le premier modèle, il possède le « slip mode » vous permettant d’effectuer n’importe quelle fonctionnalité avec maintient de la position temporelle du morceau.

Caractéristiques :

  • Configurations pour chaque morceau avec « Active Loop », « Hotcue Auto Load », « Cue » ainsi que « Loop »
  • Permet de concevoir et changer des « Playlists » (listes de lecture)
  • Enregistre les informations des fichiers de musique lus grâce à ce dispositif
  • Logiciel DJ MIDI Control
  • Poids de 5,9 Kg
  • Dimensions de l’outil : 30,5 x 37,6 x 11,7 cm
  • Numéro du modèle du produit : CDJ900
  • Appareil en noir
  • Logiciel de support Rekordbox
  • Consommation électrique estimée à 33 watts

Afficher les points négatifs et positifs !

Points forts

  • Fiabilité du produit
  • Platine qualitative et faisant bien le travail
  • Pioneer : une marque de qualité
  • Nouvelles technologies avec la présence d’un écran LCD couleur
  • Fonctionnalités Beat Divide, Beat Sync 4 pistes

Points faibles

  • Absence de hot cue
  • Tarif
  • Design

Platine Dj Pioneer XDJ-700

Platine Dj Pioneer XDJ-700

En Bref : Énormément de DJ se tournent vers le XDJ-700 car ce dernier s’avère être compact et intègre un support détachable. C’est un modèle de lecteur numérique conçu pour les cabines exiguës ainsi que les installations privées. En bref, cet appareil est idéal pour de petites poses comme par exemple les stands ou les studios d’enregistrement de musique.

Possédant des dimensions de 238 x 308 x 106 mm, cet outil intègre un support aisément détachable. Ce dernier optimise une diminution de la hauteur à 79 mm. Il s’agit d’un vrai atout pour faire entrer votre lecteur numérique dans un espace réduit. En effet, il faut savoir que ce produit offre des possibilités de configuration sans failles, surtout au moyen de son support amovible lui permettant de s’intégrer dans des espaces très petits. Vous souhaitez acheter le lecteur numérique XDJ-700 ? Dans ce cas, il ne faut plus hésiter une seconde et commander cette platine multimédia. Simple à poser et à utiliser, elle est proposée avec un support détachable extrêmement pratique pour une pose aisée et facile.

Caractéristiques :

  • Lecteur USB DJ
  • Grand écran couleurs 7 pouces
  • Écran entièrement tactile
  • Wave form avec Zoom semblable au CDJ 2000
  • Clavier de recherche en QWERTY accessible via l’écran
  • Pitch bend précis pour recaler votre titre
  • Mode Performance permettant d’accéder aux Hot cues, Loop mode ainsi que Slip
  • Mode Slip reprenant la fonctionnalité de la CDJ 2000 Nexus
  • Mode Quantize offrant une précision sans failles grâce à l’analyse Rekordbox
  • Consommation alimentation estimée à 21 watts
  • Dimensions : 238 x 306 x 108 mm
  • Poids : 2 kg

Afficher les points négatifs et positifs !

Points forts :

  • Look accrocheur ainsi que support amovible
  • Installation et utilisation faciles
  • Grand écran tactile 7 pouces qualitatif
  • Compatibilité avec rekordbox
  • Connectivité avancée
  • Assignable MIDI
  • Modèle performant
  • Excellent rapport qualité-prix

Points faibles

  • Pas de compatibilité Serato
  • Tarif

Platine Dj Numark NDX 500

Platine Dj Numark NDX 500

En Bref : La platine DJ Numark NDX 500 offre la possibilité de tout faire, autant pour le « scratcheur », les DJs mobiles ainsi que les producteurs de prestations DJ live. Cet appareil est réputé afin de subvenir tous les besoins du DJ moderne et futur. Option efficace et polyvalente pour les DJ souhaitant de la qualité et des possibilités sonores, ce produit donne la possibilité de vraiment faire un pas dans le monde du contrôleur tout en gardant la platine CD sous la main, sans oublier le contrôle manuel.

La platine DJ Numark NDX500 mixe lecteur multimédia CD/USB et contrôleur MIDI. Elle permet également de profiter d’un accès complet à toute votre bibliothèque musicale, peu importe où vous êtes. Dévoilant toutes les fonctionnalités attendues pour un usage autonome et des capacités de contrôleur MIDI grâce à l’USB, cet outil peut jouer et mixer votre musique depuis presque n’importe quelle source audio.

Caractéristiques :

  • Format : Tabletop
  • Antichoc
  • Interface audio interne : 24 Bit Audiointerface
  • MIDI
  • Dimensions : 298 x 214 x 108 mm
  • Chargement motorisé du CD slot in
  • Compatibilité CD/MP3/USB
  • Grand écran rétro-éclairé et affichage de texte
  • Carte audio
  • Plateau au toucher sensitif avec modes recherche ainsi que scratch
  • Analyse du BPM automatique et bouton tap tempo
  • Fonctions brake et reverse, boucles manuelles, key lock
  • Trois boutons de positionnement de point Cue
  • Fader de pitch paramétrable de 4, 8, 16 ou 100%
  • Mémoire anti-chocs
  • Pré-configuré pour une compatibilité avec Serato DJ (vendu de manière séparée)
  • Poids : 3,2 kg

Afficher les points négatifs et positifs !

Points forts

  • Lecteur nomade de qualité muni d’une connectique professionnelle
  • Très intéressant car peut alterner CD et USB
  • Cette marque propose des produits solides
  • Navigation facile dans le menu
  • Trois possibilités de Hot cue (restant le minimum)
  • Multifonctionnalité de jogg très pratiques, avec le scratch, le revers, le mode recherche ainsi que le break, ce qui donne la possibilité de faire divers styles

Points faibles

  • Tarif
  • Design
  • Peut faire mieux par rapport à la conception

Platine Dj Pioneer CDJ-2000 NXS2

Platine Dj Pioneer CDJ-2000 NXS2

En Bref : Qui n’a jamais entendu parler de la gamme CDJ ? Ces lecteurs indépendants ont malgré tout un gros point faible qui n’est autre que le prix. Effectivement, ce dernier est un réel frein pour ceux qui souhaitant franchir le pas et acheter cet appareil. Muni d’un grand écran tactile réactif, il intègre des fonctions de tri et de sélection par tonalité.

Produit efficace et simple à utiliser, vous pourrez rapidement choisir les morceaux ayant les mêmes tonalités, sans oublier le bpm correspondant. Doté de 8 hot vues, nous trouvons cependant que les platines sont assez grandes. C’est pourquoi vous devez faire attention à vos Fly case. Une chose est certaine : les performances sont indéniablement là avec ce produit. Comme à chaque fois, vous pourrez analyser, préparer vos morceaux préférés dans rekordbox et visualiser les informations essentielles – dont BPM, Beat Countdown ainsi que Phase Meter – sur l’écran du lecteur. Or, avec la platine DJ CDJ-2000NXS2, vous aurez de nouveaux Memory Cues vous permettant de donner un nom au point cue, une couleur, et de voir les informations sur l’écran de l’outil.

Caractéristiques :

  • Possède un écran tactile
  • Compatibilité avec RekordBox sans fil
  • Synchronisation des quatre plateaux (4 deck Beat sync)
  • Tempo master
  • Wav Zoom ainsi que boucle active
  • Mode Slip
  • Contrôles MIDI/HID
  • Lecture des formats: MP3, AAC et AIFF
  • Dimensions ; 320 x 405 x 106 mm
  • Poids : 4,7 kg

Afficher les points négatifs et positifs !

Points forts :

  • Design
  • Nouveautés techniques
  • Fonctions
  • Usage fluide
  • Calcul des mesures

Points faibles :

  • Détection du tempo difficile sur des morceaux compliqués
  • Tarif

Platine Dj Audio-Technics AT-LP120-USBHC

Platine Dj Audio-Technics AT-LP120-USBHC

En Bref : La platine DJ Audio-Technics AT-LP120-USBHC intègre un système à entraînement direct séparant beaucoup les audiophiles. Effectivement, les tenants des platines à courroie pensent que ce système engendre moins le bruit du moteur à l’aiguille. Au contraire, les DJ mais aussi les utilisateurs plus occasionnels adorent les points que sont le démarrage rapide, le couple et la possibilité d’inverser le sens de rotation des platines à entraînement direct.

Une chose est certaine : le LP120-USB convient parfaitement à un usage domestique. Muni d’un châssis en plastique, ce produit offre un prix accessible tout en étant doté d’une platine faite de fonte d’aluminium ainsi que de quatre pieds absorbant toutes les vibrations. En outre, cette platine DJ a trois vitesses de rotation (33, 45 et 78 tour par minute). L’utilisateur pourra aussi régler la hauteur tonale de ±10 % ou ±20 %. Signalons aussi la présence du bouton « direction » donnant la possibilité d’une lecture des disques à l’envers. Mais de manière générale, la LP120 offre un excellent son parfaitement équilibré s’accordant avec une grande palette de genres musicaux.

Caractéristiques :

  • Moteur à couple haut à entraînement direct
  • Lecture en marche avant et arrière
  • Vitesses : 33 tr / min, 45 tr / min, 78 tr / min
  • Variation du pitch : +/- 10 % ou +/- 20 %
  • Système de freinage doté d’un frein électronique
  • Bras de lecture équilibré avec contrôle en douceur de l’amortissement
  • Préamplificateur commutable intégré avec câbles de sortie ligne RCA
  • Rapport signal/bruit : > 50 décibels
  • Fonctionnalités USB : 16 bits 44,1 kHz ou 48 kHz ; Windows XP, Vista ou MAC OSX
  • Cellule AT-95E
  • Porte cellule AT-HS10
  • Cordon d’alimentation
  • Adaptateur 45 tours par minute
  • Câble adaptateur double RCA femelle – mini-prise 3,5 mm mâle
  • Câble adaptateur stéréo double RCA femelle – 3,5 mm femelle
  • Câble USB
  • Logiciel Audacity compatible Mac et PC
  • Couvercle anti-poussières
  • Dimensions : 450 x 352 x 157 mm
  • Poids : 10.7 kg

Afficher les points négatifs et positifs !

Points forts

  • Pré ampli intégré
  • Cartouche rechargeable pré-étalonnée
  • Port USB à l’arrière
  • Présence d’un moteur à entraînement direct
  • Quatre pieds de maintien
  • Commutateur coulissant multi réglages ainsi qu’éléments de commodités sur la plinthe
  • Et enfin, points stroboscopiques sur le plateau

Points faibles

  • Interférence de bruit de moteur sur l’aiguille
  • Couvercle entièrement en plastique
  • Retour sonore s’avérant être peu détaillé
  • Qualité sonore moyenne concernant les conversions numériques
  • Outil peu adapté aux changements dynamiques et violents
  • Beaucoup de bruits apparents de surface

Platine Dj American Audio TTD 2400

Platine Dj American Audio TTD 2400

En Bref : Avant de commencer l’opération, vous devez penser à équilibrer entre la cellule ainsi que la platine. De cette manière, en relation avec un contrôleur DJ, il est possible d’aisément débuter les manipulations en lien avec le mixage. En effet, cet exercice demande du matériel de qualité. Au moyen de l’acquisition de la platine vinyle American Audio TTD 2400, tous vos disques format 33 ou 45 tours pourront être lus.

Ainsi, faire des samples tout en conservant le son d’origine sera un véritable jeu d’enfant pour le passionné de musique que vous êtes. Pour avoir une idée plus nette des sons émis par les boites a rythme, il ne faut pas hésiter à jeter un coup d’œil grâce à Google. Concernant la conception, le produit n’a pas l’air vraiment robuste. Effectivement, ce dernier est surtout muni d’un bras trop léger, le couple est moindre mais avec une feutrine optimale (genre Technics), cela est tout à fait acceptable. Malgré un plateau plutôt imposant à transporter, il faut savoir que le American Audio TTD 2400 ne déroge pas à la règle.

Caractéristiques :

  • Pitch: ± ± ±10 %
  • Cellule sphérique
  • Vitesses de lecture de 33 et 45 tour par minute
  • 0% Pitch Quartz Lock
  • Moteur à traction élevée avec 1,0 kg / cm de couple
  • Anti-patinage
  • Bras de lecture ayant une forme de S
  • Poids : 4,62 kg
  • Dimensions : 450 x 350 x 139 mm
  • Appareil noir
  • Possède un slipmat et un adaptateur 45 RPM
  • Accessoires appropriés : flightcase (non inclus)
  • N’a pas de housse anti-poussière

Afficher les points négatifs et positifs !

Points forts

  • Prix d’appel très bas
  • Platine de qualité et solide
  • Look accrocheur
  • Appareil simple à utiliser
  • Présence d’un couple parfait pour commencer à mixer
  • Connectique qualitative et complète

Points faibles

  • Vendu avec le strict minimum (aucune feutrine et pas de capot de protection)
  • Couple moyen à entraînement direct avec démarrage peu rapide mais nettement suffisant afin de mixer
  • Cellule et diamant corrects mais peut mieux faire

Notre Guide d’Achat sur les Platines DJ

Énormément de personnes ne savent comment choisir sa platine DJ. C’est pourquoi nous vous avons pensé et concocté ce guide d’achat qui vous offrira la possibilité de trouver le matériel répondant à vos besoins. Découvrons ensemble les différents critères pour choisir le meilleur appareil possible.

Qu’est ce qu’une platine DJ et de quoi est-elle composée ?

Un tourne disque vinyle dans les anciens films des années 30 ? Cela ne vous dit vraiment rien ? Il s’agit d’un fameux équipement où l’on met un disque dans le but d’écouter de la musique. Au final, la platine DJ peut être comparé à un tourne disque moderne.

Le concept est quasiment le même : faire tourner un (disque auparavant) désormais un CD. Il est possible de trouver un platine DJ seul ou intégrer directement à une table de mixage DJ. Cette dernière est utilisée par un DJ dans le but de scratcher le son : cela signifie bloquer la musique en cours pour en mettre une autre afin que cela soit plus net et fluide.

À quoi sert une platine DJ ?

À l’origine pour effectuer du DJing, il fallait posséder une platine vinyle ainsi qu’une table de mixage. Cependant, la pratique a changé même si les bases sont quasiment les mêmes. La platine DJ est l’élément servant à lire les données : qu’il s’agisse d’un disque vinyle, d’un CD basique ou d’une clé USB avec une multitude de MP3. Pour ce qui est de la table de mixage, elle s’occupe des effets sonores, tandis que la platine sert quant à elle à scratcher.

Composition

Une platine DJ fait partie intégrante d’une table de mixage DJ. Pouvant se vendre seule sans aucune table de mixage , elle est faite de quatre parties :

  • La soucoupe ou bien le plateau : il s’agit de la partie plate semblable à un disque. C’est ce qui offre la possibilité d’effectuer le « scratch ».
  • Des Pads : la plupart du temps, ces derniers sont présentés par quatre carrés noir qui donnent la possibilité de faire des effets, des loops ou bien des samples.
  • La glissière ou Pitch : élément permettant le ralentissement ou l’accélération d’un son.
  • Bouton Sync : tandis que la platine fait partie intégrante d’une table de mixage, ce bouton permet pour sa part la synchronisation des deux platines, gauche et droite de la table.

Les différents types de tables de platine DJ

Voici les différents genres de platine qui existent sur le marché.

Platine vinyle DJ

C’est l’origine du Djing. Sachez que la platine vinyle fonctionne avec des disques que l’on choisit avec amour chez un disquaire. Le son se révèle être sans failles, mais le monde des experts laisse pour sa part de moins en moins de place.

Platine CD DJ

Un CD se révèle être moins encombrant et moins imposant qu’un disque vinyle, il est aussi plus aisé à acheter. Pour autant une bonne platine CD pour DJ offre la possibilité de faire les mêmes gestes que la platine vinyle au moyen de la jog wheel qui permet de scratcher sur n’importe quel CD.

Platine DJ USB

Pour ce qui est de la platine DJ USB, le point essentiel se révèle être le port USB. Ce dernier permet de brancher une clé contenant la totalité des morceaux que vous désirez mixer, peu importe leur origine. Cette platine travaille surtout sur du MP3, mais pas uniquement. Un critère à vérifier avant achat.

A consulter également les meilleurs controleurs dj

Platine virtual DJ

Lorsqu’on parle d’une platine pour Virtual DJ, on s’intéresse aux platines compatibles avec le réputé logiciel de mixage. Il s’agit du logiciel de DJ le plus téléchargé, mais ce dernier ne détecte pas forcément la totalité des platines.

Table de mixage platine DJ

Il y a des tables de mixage avec platine DJ intégré, un format tout-en-un qui donne la possibilité d’effectuer des économies et d’être certain de posséder la totalité du matériel compatible du premier coup. Pratique pour les novices.

Mini platine DJ

Une platine peut rapidement être encombrante. Ainsi, pour les fichiers musicaux numériques, vous pourrez choisir une mini platine DJ. Elle se révèle être intéressante pour ceux se déplaçant énormément.

A regarder aussi : Vers quelle marque de platine DJ faut-il s’intéresser ?

Caractéristiques de la platine DJ

A l’origine, la platine DJ avait l’apparence d’un tourne-disque fait d’éléments tels que la platine, l’amplificateur ainsi que les haut-parleurs. Il s’agit d’une composition servant à elle seule à concevoir de la musique. De nos jours, la platine DJ est une table de lecture à part entière. Effectivement, le système de la platine est celui du mécanisme de lecteur de disques possédant quelquefois un entraînement. Ainsi, il s’agit surtout d’un lecteur de musique original ne lisant que des genres spécifiques de disques. Ce furent surtout les disques à sillon standard encore nommés disques 78 tours. Ces derniers sont depuis changés par des disques microsillons de 45 ou 33 tours. En outre, ils s’avèrent être plus légers et plus efficaces.

Il y a également des platines CD. Celles-ci sont rarement utilisées par les DJ professionnels car elles proposent moins de fonctions et surtout d’options manuelles que par rapport aux platines vinyles. Or, la platine DJ n’est pas qu’un unique lecteur de musique.

Une fonctionnalité de rotation inédite

La platine DJ est un appareil qui n’est pas uniquement acheté pour son unique fonction de lecteur de disques. En effet, c’est en réalité un lecteur de genre analogique. Son usage reste répandu dans les soirées par les DJ malgré la présence des lecteurs modernes, surtout des CD, qui ont une fonctionnalité bien précise.

Effectivement, la platine DJ permet de profiter de possibilités de rotation qu’adorent les Disc Jockey. Les disques microsillons, ou vinyles, possèdent quant à eux un double sens de rotation. L’animateur peut par conséquent avec une simple manipulation manuelle rapide et technique, changer, même à répétitions, le sens ainsi que la vitesse de lecture de ces disques. Cette technique est appelé scratch dans l’univers musical. Il s’agit d’une méthode dont le DJ ne peut pas se priver en animation, surtout car elle est connue et appréciée du public. Ceux qui sont habitués aux discothèques, ou même des soirées fait maison, reconnaîtront ce bruit semblable à une rayure de la bande passante.

Une utilité non-négligeable

Outre la table de lecture ainsi que la fonction de rotation qu’elle propose, la platine DJ offre une utilité certaine. Effectivement, l’univers musical connaît ces dernières temps une vague de DJ adeptes de la musique nouvelle génération que sont la techno ainsi que le hip-hop. Ces types musicaux sont souvent du siècle précédent. Il faut savoir que certains morceaux des artistes précurseurs sont encore sur des disques vinyles. En outre, la retranscription de ces enregistrements sur des disques modernes, genre CD, peut paraître la plupart du temps difficile, voire impossible. Le DJ aura toujours besoin d’un lecteur authentique dans le but de pouvoir les jouer et dans le but que son public profite d’une excellente musique.

Histoire du mix

En 1969 : Le « beatmatching »

Mixer de la musique est une pratique ne datant pas d’hier. Tout a commencé avec les DJ de la fin des années 60. Et surtout avec l’Américain Francis Grasso, qui, déjà, souhaitait trouver une façon d’enchaîner parfaitement ses disques via une suite de morceaux dont les tempos s’assemblaient et était semblables. Cette véritable innovation a tout simplement fixé les bases du mix moderne.

En 1972 : L’appui de la technologie

En 1969, le groupe Technics met sur le marché la SP-10. Il s’agit de la première platine à courroie directe. C’est une véritable invention ingénieuse qui a vite été adoptée par les DJs qui la trouvaient robuste et simple à utiliser. Dès 1972, une multitude de nouveaux modèles s’inspirant de la SP-10 apparaissent. De cette façon, diverses innovations voient le jour telles qu’un bouton de démarrage qui permet de lancer la platine à la vitesse souhaitée ou encore un look qui rend les enchaînements plus aisés. Sachez que l’ultime platine historique a cessé d’être conçue en 2010 mais vous pourrez trouver ce mythe indestructible dans les greniers durant très longtemps.

De 1973 à 1975 : Le mix ainsi que le scratch

C’est au centre des années 70 que sont apparus les deux appareils essentiels de l’arsenal du DJ. En 1973, DJ Kool Herc, originaire de la Jamaïque, met au point la technique du mix. Cette dernière offre la possibilité, pour la première fois d’aller et venir sur deux disques semblables et d’être créatif. En 1975, un jeune New-Yorkais nommé Theodore Livingston (ou GrandWizzard Theodore) met au point l’art du scratch, par accident, alors que sa mère veut qu’il baisse sa musique.

En 1978 : Succès public

Après un net regain de notoriété dans les boîtes undergrounds, durant quelques années, les DJs ont tout simplement pris d’assaut les grandes discothèques, quand Saturday Night Fever ou des tubes tels que Disco Inferno des Trammps et You Should Be Dancing des Bee Gees allaient débarquer. Lorsque la vague disco fut refluée, au commencement des années 80, les genres nouveaux de la techno comme l’indus’, du hip-hop ainsi que la house, furent réutilisés et mixés à la totalité des sauces avec les musiciens les plus créatifs de l’époque. Le « mash-up » par excellence de l’époque était alors Walk This Way. Il s’agit d’une collaboration entre Run DMC ainsi que Aerosmith.

En 1985 : L’apparition du DMC

Au centre des années 80, Tony Price, qui n’était autre qu’une star de la radio britannique, a pris la décision de concevoir une compétition dans le cadre de son nouveau projet, le Disco Mix Club, plus réputé sous le nom de DMC. Le premier concours anglais s’est déroulé en 1985, avant d’être international en 1986. Il s’agit d’un certain DJ Cheese, originaire du New Jersey, qui gagne la première édition internationale, au moyen de ses talents de scratcheur, inédits à l’époque. Le DMC demeure, à ce jour, la meilleure récompense pour un DJ.

En 2004 : Et enfin, la révolution Serato

Au centre des années 2000, beaucoup de monde considère que le vinyle est un format désuet. L’époque du Scratch Live arrive, un logiciel réputé chez les DJs sous le nom de Serato. Cette merveille technologique offre la possibilité de manipuler aisément des fichiers audio à l’infini et permet aussi d’alléger les DJs de leurs imposantes caisses de vinyles. Ainsi, ils peuvent maintenant stocker et mixer autant de morceaux qu’ils désirent et avoir l’univers de la musique au bout des doigts.

Qui sont les inventeurs de la profession de DJ ?

Quand on parle du terme « DJ », on pense immédiatement aux beats électroniques joués solo, ou accompagnant des stars majeurs pop ou rap de l’univers musical international. De nos jours, les vraies stars sont les DJs David Guetta, Armin Van Buuren, Calvin Harris ou encore Dimitri Vegas et Like Mike. Il faut savoir qu’il est rare d’associer disc-jockeys et musique disco, et c’est pourtant bien avec ce genre musical, qu’à la fin des années 1960 et 1970 que débute l’histoire des DJs.

Le berceau du disco

Le DJ est tout d’abord la personne sélectionnant et diffusant les titres durant une soirée dans un club. Aujourd’hui, on pourrait dire que cette personne est chargé de gérer la playlist. Cependant, il faut prendre en compte qu’à l’époque il n’y avait pas les logiciels du genre Deezer, Spotify ou encore Youtube afin d’enchaîner les morceaux. Le DJ est ainsi le préposé à la musique et cette personne veille sur le bon rythme de la soirée. On exige de cet individu de la fluidité. Lorsque la musique disco s’impose dans les années 1960 et 1970, avec ses rythmes endiablés, les propriétaires des clubs et les fêtards demandent aux DJs d’appuyer sur cette fluidité. En effet, ils veulent surtout pour leur établissement de la musique ininterrompue, au même titre qu’un film géant fait par la totalité des tubes disco du moment, cela dans le seul but de danser et de s’immerger dans le flot du son.

Dès cet instant, le DJ n’est plus uniquement un concepteur de playlist ainsi qu’un diffuseur manière animateur de radio, il est également un artiste mixant et changeant les morceaux à sa guise. En live, cet individu doit composer sur des rythmes disco un fil ininterrompu. Cela est notamment incarné dans la ville de New York avec l’un des pionniers du genre qu’est Terry Noël. En effet, ce dernier jouait avec deux ou trois vinyles de façon simultanée. On est alors au commencement du DJing et la technologie des années 1970 n’est pas celle que nous connaissons actuellement. En effet, il était à cette époque impossible de changer la vitesse de rotation de ses platines, ni même de toucher la surface des vinyles. Ainsi, il doit avoir une maîtrise technique parfaite et une dextérité sans failles afin de lancer le morceau au moment opportun.

C’est le DJ Francis Grasso qui pensa et conçu le beatmatching. Effectivement, ce dernier expérimenta les breaks et se servit de deux copies d’un même disque, faisant durer une séquence percussive via le jeu d’alternance entre la platine de gauche ainsi que la platine de droite. Il créa par conséquent des effets d’écho ou du phasing. Comme une multitude de DJs disco de l’époque, il créa en direct des nouveaux sons en mixant le refrain ou les accords d’un tube avec les séquences rythmiques d’un autre morceau, et de cette manière le mix fut.

MC ainsi que DJ : révolution hip-hop

A peu près à la même époque, toujours aux États-Unis, c’est un autre courant musical qui vit le jour. Il s’agit du hip pop. Même si le disco avait plusieurs longueurs d’avance, le hip pop n’était pas en reste et se servait des compétences des DJs, toujours dans un but festif. Les réputés blocks parties du Bronx ou de Harlem, nécessitaient un DJ ainsi qu’un MC. Pendant les années 1970, le MC est subordonné au DJ car le rap n’en est qu’à son commencement et les maîtres de cérémonies, expérimentant le get down, improvisent alors en direct sur les mixs du DJ. C’est seulement dans les années 1980 que le MC prend le pouvoir dans sa collaboration avec les DJs : le rap voit alors le jour.

Pour ce qui est du hip hop, ceux qui firent évoluer le DJing se nomment Kool DJ Herc, Afrika Bambaataa ainsi que Grandmaster Flash. Ce dernier passe pour l’inventeur du scratch, c’est-à-dire de le changement manuel de la vitesse de lecture d’un disque vinyle, effectuant par frottement un effet sonore tout à fait reconnaissable. D’autres affirment que c’est Theodore Livingstone, alias GrandWizzard Theodore, qui fit la découverte du scratching, par accident via sa mère qui désirait que ce dernier diminue le volume de sa musique.

Il faut savoir que les DJs hip hop pouvaient en tous les cas compter sur les évolutions techniques de leur époque. Effectivement, la société Technics, celle-là même qui conçu en 1969 la première platine à courroie directe, la légendaire SP-10, lança en 1978 la SL 1200 MKII avec son pitch bend offrant la possibilité de changer la vitesse de rotation des disques.

De la techno jusqu’à l’électro

Les mutations techniques et technologiques accompagnent l’évolution du Djing. Cependant, ce sont essentiellement les changements de genres de musique qui parviennent à parfaitelent illustrer cette histoire. Après le disco et le hip hop, les années 1990 débarquent et c’est la musique techno qui arrive. Il s’agit de celles des raves parties et du succès incontestable des DJs.

On assiste dans les années 1990 à une véritable globalisation du phénomène. Le DJing ne se restreint plus seulement aux États-Unis et c’est tout le globe qui commence à profiter de ce phénomène. Par exemple, sur le continent européen, les anglais Paul Oakenfold ou Danny Rampling partagent une même passion que les Allemands DJ Rok ou Ata. Pour ce qui est des États-Unis, ce sont trois pôles qui voient le jour : Détroit, Chicago et évidemment New York. En France, au début des années 2000, les talents sont de plus en plus nombreux avec notamment David Guetta, Laurent Garnier ou encire les Daft Punk ou Air pour ce qui est des compositeurs de musique électro. La French Touch apparaît et représente la déclinaison française de la house. De nos jours, les musiques électroniques collent à la peau de DJs.

DJ ou bien platiniste ?

Avez-vous déjà vu un turntablist, un platiniste comme aurait dit Molière et ceux parlant une langue semblable ? Flare, slur, strobing, cela ne vous dit absolument rien ? Crab, tear ou hydroplane ? Il s’agit de techniques ou de styles qui donnent la possibilité aux platinistes de littéralement briller. Ces derniers décomposent et recomposent les morceaux, ils ne se contentent pas de les mixer et de les manipuler. En effet, ils les composent en direct, ce qui nécessitent une dextérité sans failles derrière les platines. Pour ce qui est du turntablism, on peut dénicher Kid Koala, Diplo, Q-Bert ou les Français Birdy Nam Nam, qui sont très impressionnants en live.

Quel lecteur CD faut-il choisir ?

Les DJ se servaient de façon traditionnelle de platines vinyles dans le seul but d’animer des soirées. Le débarquement de nouvelles platines CD, propulsées essentiellement par le groupe Pioneer a permis l’utilisation de CD dans la profession de DJ.

Les lecteurs CD permettent de lire des CD classiques mais également le format MP3. En outre, ils sont la plupart du temps munis d’un port USB vous offrant la possibilité de changer les sources de vos morceaux. Les lecteurs à plat proposés sont munis d’un plateau afin de reproduire la sensation du tourne-disque et faire avec style les fonctionnalités reverse et scratch. Les tables de mixage sont des mixeurs numériques qui offrent la possibilité notamment de caler la musique sur le rythme dans le but d’y mettre un effet (tap tempo) ou encore d’intégrer des effets tels que le delay ou LFO. Si vous stockez surtout votre musique sur CD, disque dur ou clé USB, votre choix se dirigera vers une configuration faite de deux lecteurs CD/ USB / MP3 ainsi que d’une table de mixage. Il y a divers genres de lecteurs CD dont se servent les DJs, parmi lesquels il existe des fonctions semblables : le lecteur CD au format platine, en rack ,et le double lecteur CD, la plupart du temps au format rack.

Le lecteur CD au format platine

Pensé et conçu afin de faire de la concurrence au format analogique, qui ne sont autre que les vinyles, le lecteur CD au format platine offre la possibilité de profiter des sensations d’une platine tourne-disque au moyen de ses petits mouvements faisant toute la différence. Muni du même couple moteur ainsi que d’une lecture stroboscopique des variations de vitesse mais également d’effets de scratching et de simulateurs de vinyle, la platine CD a le point fort d’être numérique et par conséquent d’intégrer tout ce que l’informatique peut offrir comme par exemple le point de démarrage, la mise en boucle, le décodage de la totalité des formats de fichier ou encore l’accélération ou le ralentissement du lecteur.

Le point fort des platines CD n’est autre que le tampon qui garde un titre en mémoire. Effectivement, il n’y a plus besoin de patienter la fin du morceau afin d’éjecter le CD car il est possible de mixer de manière nettement plus sereine. La totalité des platines DJ possèdent un tampon de lecteur permanent de quelques secondes donnant la possibilité de « lisser » la lecture. C’est pourquoi, il n’y a pas de choc ou autre cause qui peuvent engendrer le fait que le CD « saute ». Le système offre pour sa part la possibilité de lire votre musique aisément et surtout sans aucun à-coups.

Sachez qu’il existe également des contrôleurs externes reprenant les caractéristiques de n’importe quelle platine mais cela sans aucun lecteur. Il faut savoir que ces contrôleurs se connectent de manière directe au logiciel présent sur votre PC. En outre, la platine CD à plat (au format vinyle) est adorée par les DJ désireux de retrouver les magnifiques sensations du vinyle et ayant une majeure partie de la musique sur format CD/MP3/DVD.

Le lecteur CD en rack

Visuellement extrêmement proche des platines hifi de salon, le lecteur CD en rack est muni de diverses finitions propres à un usage intensif. Doté d’ailettes de mise en rack afin de les ranger dans une armoire professionnelle au format rack, elle intègre également la plupart du temps une molette de Jog, qui sert au calage au commencement du morceau choisi. Le lecteur CD est également doté d’un pitch afin d’ajuster le tempo et optimiser l’enchaînement du mix.

Si on compare à un lecteur CD au format platine, le lecteur CD en rack a un poids moins conséquent et a des dimensions moindres. Il propose également une plus grande résistance aux chocs, même si ce dernier est mode lecteur. Au format rackable, on déniche autant des lecteurs simples que des lecteurs doubles.

Le double lecteur CD

La plupart du temps présentés au format rack, les doubles lecteurs CD sont des outils résistants à la totalité des agressions possibles (tel que la classique bière renversée que les DJs). Son point faible majeur est dans le fait que si un des des lecteurs tombent en panne, il n’est plus possible de mixer.

Pour ce qui du double lecteur CD, la partie gauche ainsi que la droite s’avèrent être semblables. Les deux côtés intègrent des potentiomètres semblables doublés de façon systématique. Il y a des fonctionnalités habituelles : avant/arrière, pause, compteur temporel ou encore numéro de piste en cours. Afin de mixer, vous n’avez plus qu’à brancher chacun des deux lecteurs sur une piste différente du mixeur.

Comment bien choisir sa platine DJ ?

Il faut s’attarder sur différents critères afin de savoir quelle platine DJ il faut choisir.

Platine vinyle ou CD

Cette interrogation est centrale et il est nécessaire de l’aborder en détails. On commence à trouver des platines mêlant vinyles et CD, mais elles sont coûteuses et pas toujours tellement pratiques pour les DJ. Ce n’est que dès ce premier point qu’il est possible par la suite de chercher de manière efficace une bonne platine DJ.

Comment choisir une platine vinyle ?

Pour ce qui est de la platine vinyle, il faut obligatoirement que cette dernière soit à entraînement direct. Effectivement, les platines à entraînement par courroie sont effectués pour une écoute à la maison. Concernant les autres critères, il s’agit de :

La qualité du moteur : plus il est puissant, plus vous devrez être précis au niveau de votre mix ;

Le lancement automatique (pour novice) ou manuel (afin de tout bien contrôler) ;

Si l’appareil est avec ou sans préamplification, puisque si l’amplification est obligatoire, elle peut s’effectuer à différents niveaux, sur la platine, la table de mixage ou sur les enceintes ;

Avec ou sans fonctionnalité numérique, puisque même sur le vinyle vous pourrez vous servir d’un peu de numérique.

Comment choisir une platine CD ?

Savoir maîtriser correctement une platine CD se révèle être indispensable dans le but de devenir DJ professionnel est primordial. Voici les critères afin de dénicher la meilleure platine CD dite aussi parfois platine multimédia :

Les logiciels compatibles, un point indispensable si vous possédez déjà votre logiciel favori sur votre PC ;

Les fonctionnalités intégrées, c’est à dire que ce que l’on peut concrètement effectuer ;

La présence d’une jog wheel dans le but de pouvoir scratcher ;

Et enfin la lecture de MP3, l’intégration d’un port USB, mais sur les premiers tarifs made in China, il est nécessaire de s’en méfier.

Platine vinyle DJ ou Platine CD DJ ?

Connaissez-vous la différence entre une platine vinyle et une platine CD ? Pourquoi choisir l’une plutôt que l’autre et comment choisir ? La platine vinyle possède énormément de points forts. L’analogique propose pour sa part effectivement une meilleure qualité sonore et me le matériel est moins coûteux. En plus de cela, on a une maîtrise beaucoup plus complète et plus directe du mix. L’aspect tactile (on touche de façon directe le disque) et visuel en fait un matériel extrêmement gratifiant.

Désormais, dans le monde professionnel, les lieux accueillant les DJ sont essentiellement munis de platines CD/multimédia. En effet, il s’avère être plus facile de se déplacer avec une clé USB dotée d’une grande capacité qu’avec une valise de disques vinyles. Ainsi, afin de devenir professionnel et pour voyager léger, la platine CD est tout simplement un véritable incontournable. Il y a cependant une différence qui n’est autre que le budget. À l’achat, la platine vinyle s’avère être la moins coûteuse. Sur le long terme, quand il faut acheter de la musique, la platine CD est extrêmement économique.

Comment se servir d’une table de mixage et platines ?

Il faut tout d’abord prendre le temps de parfaitement installer la totalité du matériel, de relier chaque platine à une piste de la table de mixage et enfin la table aux amplis ou à votre casque. Puis, vous devrez écouter plusieurs fois vos morceaux afin de parfaitement les connaître pour les harmoniser.

Il y a des communautés en ligne de tout genre, mais avant de vous y perdre, il faut effectuer des essais, lire la notice et retenir le vocabulaire technique. En outre, il faut comprendre au moyen du son les effets de tel ou tel bouton, sans oublier de piocher dans les nombreux tutoriels en ligne.

Contrôleur DJ ou platine

Le contrôleur DJ est la plupart du temps l’option parfaite pour les débutants. En effet, il s’agit d’une option véritablement économique, puisque tout se fait (ou quasiment) via son PC. Et comme il y a même des logiciels gratuits, l’unique chose à régler s’avère être le contrôleur.

À contrario, la platine nécessite d’investir aussi dans une table de mixage et éventuellement dans des disques vinyles. Elle offre la possibilité de bénéficier d’une régie complète pour un tarif supérieur. Le choix s’effectue selon votre motivation. Si vous êtes sérieux, que vous désirez progresser et/ou être professionnel, autant acquérir directement une platine. Si vous n’avez par contre aucune expérience concrète et que vous ne faites qu’écouter le travail des autres DJ, alors le contrôleur DJ peut être une excellente chose. Cependant, nous vous conseillons de ne pas vous diriger vers le premier prix, sinon vous êtes certain d’abandonner le DJing assez vite.

Comment faire afin de connecter une platine sur virtual DJ ?

Virtual DJ est un logiciel extrêmement connu ne posant pas de soucis avec une platine CD. Vous n’aurez qu’à effectuer un simple branchement avec câble USB et le logiciel détectera aisément le nouveau matériel.

À contrario, avec une platine vinyle cela s’avère être plus délicat. Premièrement, il faut s’assurer que l’on a un port USB sur la platine. Ensuite, il est nécessaire que le logiciel reconnaisse le nouveau matériel comme une platine. Ainsi, si vous désirez absolument vous servir de ce logiciel, il peut s’avérer être nécessaire de vous diriger en priorité vers une platine CD.

Quelle platine DJ afin de débuter ?

Normalement, à cette étape de la lecture, vous avez une réelle idée de la meilleure platine DJ qui est faite pour vous. Quand on commence, on a tendance à désirer le matériel le moins coûteux, puisqu’on ne sait pas encore si cet intérêt va s’étaler dans le temps et si on est vraiment doué pour cela.

Or, quitte à se tourner vers du premier prix, nous vous recommandons vivement de choisir une table de mixage premier prix ainsi que de magnifiques platines. Effectivement, la table de mixage, afin de bien la choisir, il faut correctement s’en servir, effectuez divers essais et savoir quels sont les différents effets que vous désirez maîtriser et lesquels vous n’utiliserez pas. Après un peu de pratique, il est possible de passer à un modèle plus poussé qui vous correspond. Pour ce qui est des platines, au niveau du principe, il y a peu de changements entre les différents modèles. Le tarif ainsi que la gamme permettent d’obtenir des renseignements sur la robustesse ainsi que sur la qualité de l’ensemble. C’est pourquoi il faut opter pour du matériel qui pourra durer longtemps et qui permettra de produire du bon son.

A lire également : Comment Faire Pour Apprendre à Jouer Efficacement avec une Platine DJ ?

Tarif d’une platine de DJ

La platine vinyle est la moins coûteuse et son tarif commence vers 40 € et peut atteindre jusqu’à 1000 €. Il faut savoir que le tarif d’une platine CD change de 100 à 1000 €.

Où acquérir une platine de DJ sur le web ?

Une multitude de boutiques en ligne proposent des platines DJ. Cela peut être des boutiques spécialisées ou des boutiques généralistes au même titre que Amazon par exemple. Le point fort de ce matériel, c’est qu’il assure d’atteindre le montant minimum obligatoire dans le but d’avoir les frais de port offerts.

Où dénicher une platine DJ peu coûteuse ?

Afin d’acheter du matériel peu coûteux, il faut se tourner vers de l’occasion. Cependant, ce n’est que très rarement une excellente idée. Il est compliqué d’évaluer de l’extérieur la qualité du matériel d’occasion. C’est pourquoi il faut de préférence se tourner vers du neuf. Dans ce but, plus une boutique sera grande, plus elle pourra offrir des petits tarifs. Et les boutiques en ligne possèdent la plupart du temps des offres plus conséquentes que les boutiques en ville.

Tout savoir sur la platine vinyle DJ

Que vous soyez un DJ « Old School » ou non, la totalité des puristes l’affirmeront : il n’y a rien qui ne vaut une platine vinyle afin de parfaitement ressentir les sensations de mixage. De la plus coûteuse à la plus accessible, la platine vinyle est le matériel DJ qui prédomine. Il s’agit d’un élément légendaire et étant à l’origine du Djing.

Dans le milieu du vinyle, vous pourrez dénicher des modèles professionnels aux caractéristiques complètes (modulateurs de vitesse en rotation, variateurs de pitch ou autres) mais le concept de base demeure le même et se sépare en deux groupes : les platines à courroie ainsi que les platines à entraînement direct (Direct drive). Ces deux méthodes afin de faire tourner le plateau de votre platine ont chacun leurs points forts et leurs points faibles.

L’entraînement à courroie

Sur ce genre de platines, le système faisant tourner le plateau intègre un ruban en caoutchouc ainsi qu’une courroie montée en boucle reliant l’axe du moteur à celui du plateau. Il s’agit d’un mécanisme extrêmement simple, moins cher et performant au niveau musical en ce qui concerne un système hi-fi haute fidélité. Pour les DJs, cela s’avère être différent. La courroie a tendance à se détendre au fur et à mesure engendrant une perte de régularité de la rotation. Les platines à courroie possèdent la plupart du temps un démarrage plutôt mou et ne réagissent pas parfaitement aux changements de vitesse. En plus de cela, le couple de rotation est moindre quand il y a scratching.

L’entraînement direct

C’est ce genre de platines qui est la plupart du temps utilisé par les DJ et/ou radio. La platine à entraînement direct offre la possibilité de garder une vitesse constante tandis que les platines à entraînement par courroie sont nettement plus sensibles aux à-coups. Dans le but de faire tourner le plateau de la platine, le moteur est associé de façon directe à l’axe du plateau ce qui offre la possibilité d’une transmission plus nette et plus rapide, de démarrages et d’arrêts instantanés mais aussi de bénéficier de la possibilité d’effectuer plus librement vos mix et scratching.

Le contrôleur Fader Pitch

Sur votre platine vinyle, vous avez souvent un contrôleur Pitch présent sur la platine. Ce fader offre la possibilité d’accélérer ou ralentir le tempo de la musique de votre vinyle. Au contraire des boutons RPM (tours par minutes), le pitch ne peut pas être réglé sur des valeurs fixes mais en fonction d’un pourcentage, ce qui donne plus de précision afin de caractériser la vitesse de rotation et dans le but de caler deux chansons différentes en synchronisation parfaite. Beaucoup de platines vinyles offrent un fader ajustable avec une gamme de pitch moyenne (16 à 20 %) ou petite (6 à 10 %). Divers groupes proposent une amplitude plus grand ce qui vous donne la possibilité d’atteindre 50 %, voire plus.

33, 45 ainsi que 78 tours

Sur une platine vinyle, vous verrez souvent un bouton avec les choix 33, 45 et 78 RPM. C’est le nombre de tours par minute fait par le vinyle. Cela correspond à la vitesse à laquelle le plateau tourne lorsque le diamant est mis sur le vinyle. Effectivement, les vinyles sont présents en divers formats (33, 45 ou de façon plus rare 78 tours) et ne doivent par conséquent pas être joués avec la même vitesse. Aujourd’hui, beaucoup de vinyles sont pressés au format 33 tours afin de contenir plus de musiques. Les puristes se tournent plus vers les vinyles avec un nombre de tours par minute haut, ce qui leur offre en règle générale la possibilité de profiter d’une qualité sonore plus détaillée au moyen de la réponse en fréquence ou dynamique plus haute.

Scratching ou turntablism : kézako ?

Le mot « scratching » consiste (de manière imagée) à se servir d’un disque vinyle tel un instrument de musique. Dans le but de « scratcher », le DJ tourne le vinyle à vitesse normale de manière constante tout en veillant à contrôler la lecture du son en permanence grâce à sa main présente sur le vinyle.

Sachez que la technique du scratching offre la possibilité de lire le son dans le sens normal (mouvement de la main allant de l’arrière vers l’avant), ou bien de lire le disque de sa fin vers son début (mouvement de la main allant de l’avant vers l’arrière). C’est la vitesse d’exécution qui permettra de caractériser la hauteur du son, la tonalité si vous préférez. Ainsi, plus la vitesse de lecture est en hausse, plus la tonalité monte, et il en va de même pour le contraire. Lorsqu’une main gère la lecture du son, l’autre main va permettre de contrôler le volume au moyen du cross-fader. Il faut savoir qu’en mêlant les possibilités de lecture du son (vitesse, sens, fréquence) ainsi que de gestion du volume (coupures nettes, progressives ou récurrentes), il est possible de laisser tourner un son de vinyles et scratcher des samples d’un autre vinyle par dessus. Il faut juste faire en sorte que les deux se mêlent de manière naturelle.

Afin de parfaitement s’équiper en scratching, vous devez vous assurer que la feutrine de la platine glisse de façon parfaite : le plateau de votre platine doit poursuivre son action de tourner librement lorsque le DJ bloque le vinyle grâce à ses doigts. En outre, nous vous conseillons également vivement de vérifier que l’axe central du plateau ne soit ni trop grand (afin que le vinyle ne flotte pas sur son trou central), ni trop étroit (ce qui pourrait gêner la libre rotation du plateau). Pour ce qui est du scratching, il est préférable d’opter pour un bras de lecture avec une force d’appui plus haute, selon la cellule ainsi que le diamant choisi. Signalons que cette méthode peut dégrader vos vinyles.

Quels sont les différents accessoires du vinyle ?

Une fois votre platine vinyle choisi, beaucoup d’options importantes se présentent à vous. Vous devez savoir que ces accessoires et périphériques seront les éléments essentiels de votre équipement. En règle générale, peu cher, ces différents accessoires offriront la possibilité à vos platines de vinyles d’être parfaitement adaptés à vos besoins pour une utilisation optimale.

Le premier : la cellule du tourne-disque

La cellule est l’élément présent à l’extrémité du bras d’une platine vinyle. Cette dernière supporte l’élément majeur de lecture d’un vinyle. Effectivement, la pointe de lecture nommé « diamant » portant également le nom de « saphir » ou « aiguille » garantit la reproduction sonore en permettant de transmettre ses vibrations à la cellule qui elle, se charge de traduire les mouvements analogiques en signaux électriques.

Afin de customiser votre platine vinyle, il est possible de changer la cellule d’origine proposé avec votre tourne disque. Souvent, la mauvaise qualité d’une platine vinyle peut se traduire par la qualité de son diamant. En outre, il faut savoir qu’une bonne qualité offre la possibilité de conserver vos vinyles en bon état sur du long terme.

Afin de parfaitement choisir votre cellule, il est essentiel de prendre en considération la force d’appui. Il s’agit du poids qui est appliqué à la pointe de lecture. Plus le poids s’avère être haut, plus la pointe pourra reproduire de façon fidèle les différentes irrégularités du mucrosillon avec une diminution de chances de « sauter » hors du sillon. Or, sachez qu’un poids trop haut usera de manière plus conséquente vos vinyles (ainsi que votre diamant) en raison d’un frottement trop grand. C’est pourquoi vous devrez arbitrer selon vos besoins, tout en veillant à prendre en considération qu’une multitude de bras de lecture ont un réglage de contrepoids afin d’affiner la force d’appui.

Nous recommandons également aux DJs de se tourner vers un diamant doté d’une réponse en fréquence étendue dans le but que le son soit parfaitement défini, autant bien pour les aigus que les graves. Votre diamant devra également pouvoir résister aux vibrations engendrées par des basses puissantes. Un diamant qualitatif donne la possibilité de conserver vos vinyles dans un excellent état plus longtemps. Il y a deux genres de diamants/pointes pour platine vinyle : les pointes sphériques ainsi que les elliptiques.

Pour ce qui est des modèles sphériques (dont l’extrémité est semblable à une demi-sphère), la pointe suit de manière moins fidèle les subtilités du sillon et se prête plus au scratching, puisqu’elle offre la possibilité d’un déplacement latéral plus aisé. Pour ce qui est des modèles elliptique, avec une pointe plus étroite et plus pointue, le déplacement est plus difficile. Cependant, ce dernier permet cependant de profiter d’une résolution sonore optimale.

Le second : le bras de lecture du tourne-disque

Le bras de lecture s’apparente à un genre de tige portant la cellule. Le bras de lecture peut être droit ou en forme de « S ». Cela n’a pas tellement d’importance puisque tout dépend des préférences de chacun et le choix se fait selon votre usage. Sachez que les bras de lecture en « S » sont en règle générale au modèle rectiligne puisque ces derniers suivent parfaitement les sillons durant toute la lecture de vos vinyles. Effectivement, un bras droit a souvent tendance à dégrader les disques, surtout en début et en fin de lecture, à cause de l’angle par rapport au sillon. Or, vous devez savoir que les bras de lecture droits ont moins de dangers de sauter si on compare par rapport à une modèle courbé, mais ces derniers usent plus vite les sillons de vos vinyles. Ainsi, vous comprendrez que les fans du scratching se tourneront plus vers un bras rectiligne qui leur offrira nettement plus de souplesse et pour les autres, ils préféreront un bras en « S ».

Autre élément essentiel : optez pour un contrepoids de bras réglable. Présent à l’extrémité du bras de lecteur (cela signifie à l’opposé de la cellule), ce contrepoids donne la possibilité de régler la force d’appui de votre cellule idéale. Signalons que les adaptes du scratching ont tendance à hausser la force d’appui dans le but que la lecture ne se stoppe pas pendant des scratchings, même si cela peut dégrader le vinyle en creusant ses sillons. En outre, vous devez savoir que si vous changez de cellule ou de diamant, il faut prendre le réflexe de revoir le paramétrage de votre contrepoids.

Et enfin, le troisième : le vinyle timecode

Le vinyle timecodé (aussi nommé VTC) donne la possibilité de mixer aisément ses MP3 sur ses platines vinyles en acquérant carte son et logiciel de mixage de genre Virtual DJ, Serato, Traktor Scratch ou autres. Ainsi, si on compare par rapport à un vonyle ou un CD « normal », le vinyle ou CD timecodé ne s’avère pas être pressé via le signal audio d’un morceau mais avec un code audio (timecode ou noisemap). Ce dernier pourra par la suite être interprété par le bon logiciel dans le but de piloter la lecture d’un fichier numérique possédant votre morceau. Notons que les plus efficaces et fiables sont Traktor ainsi que Serato.

Et pour ce qui est des enfants ?

Les modèles de platine DJ changent d’une marque à une autre, mais aussi d’un genre d’utilisateur à un autre. Les DJ professionnels sont la plupart du temps extrêmement avertis sur les équipements et savent ce qui leur convient selon leurs besoins. Pour les novices par contre, c’est plus compliqués. En effet, ces derniers ont souvent besoin de conseils afin de se procurer leur toute première platine. Pour les enfants que vous désirez initier rapidement au DJing (langage musical voulant dire métier et techniques du DJ), il faut savoir qu’il y a des jouets électroniques qui sont adaptés à l’âge. Ces jouets lui garantissent un apprentissage rapide et efficace.

Les platines DJ pour enfants

Pour une initiation élémentaire dans l’univers des DJ, divers modèles de jouets musicaux conviennent aux petits. Il existe par exemple le jouet musical MP3 Mixer Simba. Ce dernier intègre divers boutons ressemblant physiquement à des fonctionnalités d’une réelle platine. Disposés à la façon d’un platine DJ, ils offrent la possibilité à l’enfant de rapidement se familiariser à ces fonctions. Différents effets sonores sont présents dans ce modèle. Des cris du public aux sons d’instruments de musique comme par exemple la batterie ou encore le piano, l’enfant peut profiter de près de cinquante d’effets sur son jouet.

En mêlant ces sons, il peut ainsi concevoir son propre enregistrement. Sachez que ce modèle est compatible avec un lecteur MP3. Ceci lui donnera la possibilité de mixer des morceaux déjà existants et intégrés sur votre MP3. En plus, avec ses dimensions de 27 x 29 x 5,5 cm, il est aisément transportable par votre enfant.

Outre cela, vous pouvez également choisir le jouet musical Simba S 6833326. Ce dernier a été pensé pour les petits de six ans et plus. Il possède notamment un mélangeur musical doté de près de cinquante sons et effets variés. C’est un outil permettant de façonner l’art de mixage de votre enfant. Il développera très vite une dextérité sans égal. Son entrée MP3 permet aussi au petit d’accéder à diverses chansons qu’il mélangera en fonction de son souhait et de son rythme. Enfin, les dimensions de cette platine sont de 31,5 x 7,1 x 31,9 cm.

Les platines DJ pour novices

Afin de commencer dans l’art du mixage, il est vivement recommandé de se munir entre autres de platines vinyles. Vu que ce ne sont que des débuts et qu’une carrière n’est pas forcément garantie dans le domaine, nous vous conseillons vivement de débuter au moyen de modèles moins coûteux.

Par exemple, vous pouvez débuter avec le Numark PT01, idéal pour des débutants. Cette platine portable est un mélange classique-moderne. Effectivement, enveloppée dans une mallette basique, elle possède un haut-parleur intégré. En outre, elle est également munie d’une entrée RCA à l’ancienne, mais aussi d’un port USB style numérique. Pour moins de cent euros, ce matériel fait grandement son tarif. L’autre outil que nous pouvons vous recommander est le Pro-Ject 13200. Doté d’un look spécifique, c’est une platine s’avérant être sophistiquée. Elle possède une cellule de qualité genre OM-5E doté d’un bras manuel léger. Elle se sert d’une courroie apparente et vous propose une expérience musicale riche. Vous pourrez dénicher cette platine en modèles avec entrée Phono ainsi que USB.

Il ne faut pas oublier le contrôleur !

Les contrôleurs DJ sont des appareils ayant révolutionné l’univers des Djs. En effet, il s’agit de petites boîtes intelligentes pouvant contrôler deux ou diverses « platines » virtuelles, et offrant la possibilité de mixer entre ces sources. Ce type d’outils se connectent en règle générale à un PC portable exécutant un logiciel de mix et contenant aussi la bibliothèque de musique en cours de lecture.

Installez le logiciel sur votre PC portable, connectez ce dernier sur contrôleur, branchez des haut-parleurs et casques, et vous pourrez de cette façon profiter d’un puissant système de mixage pouvant effectuer des choses qu’il aurait été compliqué d’imaginer il y a une dizaine d’années. En outre, sachez que le milieu du contrôleur DJ a évolué. Ainsi, ces unités sont désormais beaucoup plus puissantes, plus stables et moins coûteuses. Cependant, il est quelquefois compliqué pour les novices d’effectuer leur choix puisqu’il y a des dizaines de contrôleurs DJ. Il y a un certain nombre de logiciels pour DJ sur le marché. En plus, de multiples contrôleurs marchent avec plus d’un genre de logiciel.

Quelles fonctionnalités propose le contrôleur DJ ?

Le contrôleur DJ est une réelle alternative au point faible du poids et de la taille que propose un matériel DJ pro fait au minima de deux platines et d’une table de mixage. Il vous offre la possibilité de découvrir la pratique du Djing tout en vous offrant la liberté du mouvement, seul votre PC suffit a faire marcher votre contrôleur lui-même la plupart du temps allégé.

Il faut tout d’abord savoir qu’il y a divers genres de contrôleurs en fonction de l’usage désiré. Si vous êtes novice, nous vous recommandons vivement de vous diriger vers un contrôleur facile d’usage et intuitif par rapport aux commandes. Or, si vous êtes expert, nous vous conseillons grandement de vous diriger vers des contrôleurs de grande qualité et qui ont une multitude de fonctions.

Ce point va être essentiel mais également complexe. Sachez que beaucoup contrôleurs sont munis de beaucoup de fonctions, mais la question majeure est de savoir lesquelles vont vous être utiles. Si vous vous servez des contrôleurs comme un professionnel, plus il y aura de fonctionnalités et plus vous pourrez concevoir des mix ainsi que des remix qualitatifs. Mais si vous débutez par l’utilisation de contrôleurs alors là il faut se diriger vers un contrôleur intégrant moins de fonctionnalités et ne possédant que deux voies. L’option reflète dans votre besoin d’usage.

Quels avantages ?

Un des premiers points forts du contrôleur DJ est qu’il offre de la puissance à l’univers de la musique électronique. Il ne faut pas sous-estimer l’intelligence des ces appareils pouvant contrôler deux, voire plusieurs platines virtuelles qui offriront un accès au mixage des ces diverses sources.

Ces contrôleurs offrent la possibilité au DJ de mixer et effectuer du scratche depuis n’importe quelle source audio sur votre ordinateur ou tablette. Il permet de bénéficier de nouvelles possibilités avec des logiciels pouvant prendre en charge la synchronisation des chansons et qui donnent la possibilité de mettre des loops et des effets sur des morceaux.

Le contrôleur Dj offre un accès intuitif et rapide à l’univers des médias numériques tels que les MP3. Vous allez également pouvoir oublier des CD et les disques qui prennent une place importante. La plupart des modèles possèdent des cartes son de qualité qui permettent un échantillonnage de 48 Hz/24 bits et qui lisent sans difficulté un nombre important de format audio.

Conclusion sur le choix d’une platine DJ : en fonction de vos besoins et de votre profil !

Si vous êtes novice mais que vous désirez tout de même profiter d’un contrôleur qualitatif pour vous amuser, nous vous recommandons d’acheter une platine DJ facile à utiliser afin de ne pas vous encombrer de trop. Pour ce qui est de la configuration de votre futur contrôleur DJ, privilégiez la simplicité afin que vous vous habituiez votre machine.

Si par contre vous êtes un DJ confirmé, nous vous conseillons de vous orienter vers un modèle doté de fonctionnalités pour manipuler plus facilement le son. Ainsi, il faut choisir un contrôleur intégrant un plus gros nombre de pads ainsi que d’effets.

Pour les professionnels, il faut privilégier la qualité sonore, la maniabilité ainsi que la fonctionnalité de votre future platine DJ. Il est nécessaire de s’orienter vers un modèle ayant d’excellents jog-wheels, des potentiomètres sensibles mais solides mais aussi différentes voies de contrôles USB dans le but d’y connecter autant de sources externes que vous désirez.

platine dj